• « À certaines heures de la nuit, sous les draps pas lavés depuis des semaines, Cyrille se demandait s'il avait mis toutes les chances de son côté. Il écrivait des poèmes, lisait toutes sortes de romans, d'essais, de correspondances ; il avait, sans trop galérer, trouvé un emploi qui, à défaut d'être passionnant, libérait son esprit sitôt qu'il s'évadait du bureau ; il vivait à Paris (ou presque) ; ses études l'avaient nanti d'une syntaxe et d'un vocabulaire irréprochables ; il n'avait pas de ventre, ne perdait pas ses cheveux ni ne déplaisait aux jeunes femmes ; il bénéficiait d'une amitié précieuse, à tous les sens du terme, celle d'Ambroise - et pourtant, sa vie s'ensablait dans l'anecdotique, l'insipide, le rien. Que s'était-il passé ? Quelle malédiction le condamnait à cet insignifiant surplace ? Toutes les vies rasaient-elles, à son exemple, le bitume et la banalité ? » Le jeune Cyrille Bertrand rêve d'une vie de poésie, d'aventures et de luxe, comme ses modèles Stendhal et Valery Larbaud. Pour l'heure, il vient de quitter ses parents à Dourdan et travaille au service contentieux de Salons&Cuisines. Et de Paris à Naples, entre l'amour, le Christ et la révolution, notre héros sans cesse se heurte à la réalité du monde...

  • L'homme surnuméraire

    Patrice Jean

    • Motifs
    • 13 Mars 2019

    Serge Le Chenadec doit se rendre à l'évidence : sa femme le méprise, ses enfants le fuient ou, au mieux, l'ignorent. Clément, en apparence, va mieux. Il vient d'accepter un projet éditorial étrange : rendre les classiques conformes aux normes morales d'aujourd'hui. Il s'y plie, de mauvaise grâce. Les deux hommes ne se connaissent pas et n'auraient jamais dû se rencontrer. Pourtant, la fiction et la réalité vont tisser entre eux ce lien unique que seuls les livres peuvent créer.
    Patrice Jean vit à Guérande. L'Homme surnuméraire est son quatrième roman.

  • Tour d'ivoire

    Patrice Jean

    Antoine Jourdan traverse une passe difficile. Fraîchement divorcé, il s'est installé dans un quartier difficile à Rouen avec sa fille. Il dirige, avec son ami Thomas Dabrowski, la revue littéraire Tour d'ivoire. L'évolution que va connaître cette publication modeste compliquera l'existence d'Antoine, et posera plusieurs questions essentielles : que peut-on attendre encore de la littérature ? Quelle place occupe-t-elle dans nos vies. Qu'est-ce qui donne du sens à une amitié ?
    Pris dans une tourmente familiale autour d'un héritage, Antoine Jourdan doit choisir : rester fidèle à ses principes, ses engagements et s'enfermer dans une Tour d'ivoire ou composer avec le monde même s'il ne lui convient pas ?

  • Revenir à Lisbonne

    Patrice Jean

    Peut-on goûter aux fruits d'une imposture et rester, néanmoins, honnête homme ?
    Parce que, la première fois qu'elle le vit, Gilles était habillé d'un bleu de travail, la belle Armande le prend pour un maçon. Lui, professeur d'histoire, laisse filer le malentendu, d'autant que sa conquête - une intellectuelle - semble tenir à ses fantasmes d'homme « manuel ». Et tant qu'à faire, Gilles s'invente une femme - un beau visage sur une photo, croisé jadis à Lisbonne. Il lui faudra revenir sur les bords du Tage pour échapper à ses mensonges... Ou mieux y retomber.

  • Il a suffi d'un mot de Christine, à la cantine. « Oh oui, mais Bernard, c'est un philosophe ! ».
    Bernard, c'est un banal employé de banque. Bernard, c'est le foot, la blague lourdingue, la libido pour horizon. Mais cette simple phrase de Christine, par la seule grâce de son ravissant postérieur, va tout chambouler. Et voilà Bernard qui se sent pousser des ailes métaphysiques, sur les pas de Socrate et Platon, se rôde au débat d'idées, ferraille avec les intellectuels, devise avec les sages.
    Aristote n'a qu'à bien se tenir !
     

  • Les structures du mal

    Patrice Jean

    Alors qu'il dresse le bilan mitigé pour ne pas dire morose de 44 ans d'existence, Paul reçoit la lettre d'un vieil ami, Henri Berg, qu'il n'a pas vu depuis de nombreuses années. Cet homme, psychanalyste érudit qui fut pour lui à la fois un complice et un mentor est malade. Cloué sur un lit d'hôpital, il attend la mort. Dans cette lettre, il confie un lourd secret à son jeune ami, un drâme lié à la guerre d'Algérie qui n'a jamais cessé de le hanter et dont il n'a parlé à personne.
    Paul décide alors d'aller voir Henri Berg. Le narrateur retrouve ainsi Virginie Berg, la fille de son ami qui fut la passion amoureuse de sa jeunesse. Elle est désormais mariée avec deux enfants. La visite au malade se double d'un voyage dans le temps pour Paul. Ce dernier tente d'apaiser Henri Berg, tourmenté par son secret. En vain.

    Car Berg n'a pas tout dit.

    Quelques semaines après cette visite, Paul reçoit une nouvelle lettre signée Berg. Elle lui révèle les étonnantes conséquences de son premier secret, un autre drame, presqu'une autre vie dont la famille ignore tout. Paul devient en quelque sorte le dépositaire de l'existence de son ami. Il sait quels événements tragiques se dissimulent derrière cette vie en apparence réussie et harmonieuse. Il comprend que les structures du mal sont complexes et reposent sur des ramifications infinies, que leur enchevêtrement cree parfois un édifice fragile, un semblant de bonheur. Devra-t-il en parler ? Essayer de dire à Virginie la vérité sur son père ? Peut-on parler d'un homme sans en trahir la mémoire ? Est-il possible d'échapper un jour à la culpabilité ? Une dernière lettre venue d'Espagne viendra apaiser Paul.

  • La France de Bernard

    Patrice Jean

    « Oh oui, mais Bernard, c'est un philosophe ! » Bernard n'en revient pas. Christine, l'une de ses plus jolies collègues, vient de prononcer cette phrase en réunion. Et devant tout le monde ! La gloire. Cette femme superbe a su déceler chez lui des qualités, des capacités que Bernard lui-même ignore.
    Alors, c'est décidé. Il ne faut pas mollir après cet instant historique. Bernard vivra dès aujourd'hui en philosophe. Il pensera, il produira du concept, il décortiquera le quotidien pour en retirer une incontestable sagesse. Il ne se contentera pas de pousser la porte des « cafés philo » mais ira également porter la bonne parole platonicienne dans les PMU, son agora de prédilection. Il n'hésitera pas à défier de grands penseurs. Un séjour organisé en club de loisirs en Grèce lui donnera l'occasion de puiser à la source même de s philosophes, ses illustres confrères. Tout cela finira mal. Ou bien. Bernard ne sait plus trop depuis qu'il est devenu philosophe.

  • éthique et génétique

    Patrice Jean

    Ce livre montre que le XXIe siècle sera celui de la génétique. De nouvelles thérapies soulèvent déjà d'immenses espoirs de guérison de maladies meurtrières, les végétaux transgéniques pourraient éloigner le spectre de la famine, et ne dit-on pas que vient d'être découvert le gène de l'intelligence ? Mais les risques sont considérables. Les hommes ne sont pas des brebis. Certains seront pourtant bientôt clonés, en tout ou parties. Faut-il l'interdire ? L'eugénisme, pourtant de sinistre mémoire, est-il inévitable ? Peut-on croire en Dieu et maîtriser la vie ?

  • Denali

    Patrice Gain

    Dans les territoires immenses du Montana, Matt Weldon, adolescent livré à lui-même et maltraité par l'existence, tente de renouer avec ses origines. Il fouille le passé d'un père décédé dans l'ascension du mont Denali et d'une mère internée. Il découvre au fil des jours une vie qu'il ne soupçonnait pas, partagé entre admiration et stupeur. Incontrôlable et dévasté, son grand frère Jack est envahi par une rage qui le met en travers de sa quête et le conduit à commettre l'irréparable.
    Entre nature writing, roman noir et thriller, Denali est un roman envoûtant. Comme Matt, le lecteur est aux prises avec la rudesse du monde rural et autarcique qui habite cette aventure, ne trouvant du répit que dans les instants où l'osmose avec une nature grandiose devient salvatrice.

  • Pukatapu, c'est un paradis de sable blanc, de corail et de cocotiers perdu dans le Pacifique, à des milliers de kilomètres de Tahiti. Le long de ses eaux turquoise, une poignée de maisons colorées abritent quinze hommes, neuf femmes et, étrangement, pas un seul enfant.
    Lilith, photographe, et Maema, journaliste à La Dépêche de Papeete, y effectuent un reportage sur les conséquences du réchauffement climatique. Elles croient avoir trouvé l'éden, jusqu'au jour où, sur la plage, Lilith découvre une petite main coupée.
    Mais sur l'îlot, nulle trace d'un cadavre et personne ne manque à l'appel...

  • Parvenus entiers au fort de Louisbourg, l'Épervier et son équipage ne rencontrent pas l'apaisement espéré mais sont en proie aux agressions venues de tout bords !

    À peine l'Épervier accoste-t-il à Louisbourg qu'il est agressé par le capitaine de Karrer.
    La tension de la traversée n'est pas près de s'apaiser. Cette mission royale devient chaque jour un peu plus difficile. Yann bout d'impatience d'ouvrir sa prochaine lettre de mission, ces ordres que le roi essaime tout au long du voyage pour en garantir le secret et l'issue. Quels dangers recèlent les vastes terres canadiennes inconnues du marin brestois ?

  • Trente-trois pays traversés, trente-six mille kilomètres parcourus, neuf cent neuf jours d'aventure. Ce premier tour du monde en U.L.M signait l'un des défis aéronautique des années quatre-vingt avec une succession d'épreuves sur tous les continents : vols périlleux au-dessus des jungles et des déserts, traversées de pays en guerre, atterrissages forcés au milieu de nulle part, pannes de moteur en plein ciel. Ma récompense : des rencontres humaines extraordinaires et l'une des odyssées les plus marquantes de ma vie.

  • « Quand le soleil est passé derrière les sommets et que les eaux de la baie sont devenues noires, j'ai compris que personne ne reviendrait me chercher. ».
    Écrivain new-yorkais en mal d'inspiration et citadin convaincu, David McCae se retrouve du jour au lendemain parachuté en Alaska afin de terminer les mémoires du gouverneur Kearny. Le politicien, qui vise sa réélection, envoie son prête-plume étoffer l'ouvrage d'un chapitre élogieux : le célèbre et très apprécié alpiniste Dick Carlson, ami de longue date, aurait de belles choses à raconter sur lui et leurs aventures.
    Direction Valdez pour David. Le froid, les étendues blanches, les paysages sauvages et un territoire qui l'est tout autant. Plus adepte du lever de coude que de l'amabilité, l'alpiniste n'en est pas moins disert et David en apprend beaucoup. Trop. La violence des hommes s'abat sur lui et l'oblige à combattre ses démons pour survivre au milieu d'une nature hostile et glaciale.

  • Tanguy et Laverdure continuent d'enquêter sur l'origine des nano-implants. Ceux-ci permettent de manipuler des gens pour leur faire commettre des actes de terrorisme à leur insu. Lorsque les deux amis comprennent que n'importe quel pilote peut être infecté, y compris eux-mêmes, la tension est à son comble. « Tanguy VS Laverdure » clôt superbement le diptyque amorcé dans"Retour aux Cigognes". Un scénario implacable de Zumbiehl et Buendia, et des scènes d'actions magistralement mises en scène par Sébastien Philippe.

  • Place aux immortels

    Patrice Quélard

    • Plon
    • 18 Mars 2021

    Au printemps 1915, Léon Cognard, lieutenant de gendarmerie bourlingueur et anticonformiste, quitte sa brigade bretonne pour rejoindre le front de Picardie et prendre le commandement d'une prévôté de division d'infanterie. Sa nouvelle position est des plus délicates entre une bureaucratie tatillonne et l'hostilité légendaire des fantassins à l'égard des gendarmes, ces empêcheurs de tourner en rond considérés comme des planqués.
    Lorsqu'il est confronté à un suicide suspect au sein de l'unité dont il doit assurer la police, Léon traite l'affaire avec son opiniâtreté habituelle. Mais celle-ci l'entraîne dans un engrenage qui risque bien de faire trembler la Grande Muette sur ses fondements...
    Certains crimes ne doivent-ils pas demeurer impunis ?
    À la guerre, y a-t-il encore de la place pour l'idéalisme ?
    Et surtout, quelle valeur reste-t-il à la vérité quand seule compte la victoire ?

    Le prix du roman de la Gendarmerie nationale récompense un roman inédit, littéraire, historique ou policier, dans lequel la gendarmerie ou le métier de gendarme occupe une place prépondérante.

  • Médecins de guerre Nouv.

    Virginie aime aider les autres. En plus de son investissement associatif, elle s'est engagée dans l'armée en tant que médecin. Sa première assignation : le groupement des commandos parachutistes sur la base de Gao au Mali. L'endroit est rude, à fortiori quand on est la première femme à intégrer le GCP. Mais l'équipe ne va pas attendre longtemps avant d'avoir un aperçu des compétences de Virginie : la jeune médecin doit stabiliser un soldat gravement blessé pendant une opération. Malgré le succès de son intervention, l'ambiance ne s'améliore pas. Les attaques de convois à répétition laissent craindre une fuite provenant de la base, et l'heure est à la suspicion. Pour le Capitaine Panor une piste semble mener à Virginie...

  • L'institution Éducation nationale se lézarde chaque jour un peu plus : la belle et grande idée républicaine - même instruction, donc mêmes chances dans la vie - est devenue une utopie. Après quarante-trois ans de bons et loyaux services, Patrice Romain lance un cri d'alarme.
    En s'appuyant sur des anecdotes vécues, il dénonce un laxisme scandaleux et révèle des pratiques peu avouables : les lâches décisions des hauts fonctionnairesadeptes du « pas de vague », les directives pernicieuses des « démagopédagogistes » qui, sous couvert de bienveillance, sacrifient les élèves motivés, la gestion humaine catastrophique, les consignes hors-sol, le coût exorbitant de la « paix sociale », la mascarade des évaluations, les statistiques truquées, les petits arrangements entre amis, etc.
    /> Il démonte et démontre : le système éducatif français actuel est le terreau d'une révolte inéluctable...

  • Un livre illustré à partir des aphorismes de Cioran  : il distille ses maximes en se promenant à Paris, l'unique ville où on peut vivre - « c'est la ville idéale pour rater sa vie ». Un aphorisme doit cingler comme une gifle, il faut qu'il soit écrit sous le coup de la fièvre pour devenir un moyen thérapeutique pour se soulager du poids du monde. Surnommé le Diogène du xxe siècle, tant par ses propos qui relèvent des cyniques que pour ses refus des honneurs, Cioran devient ici un personnage de bande dessinée,  le Tintin de la philosophie.

  • Al Dorsey incarcéré pour trafic de drogue ? Impensable ! A son retour chez lui à Tahiti, le célèbre détective privé découvre à ses dépens que le remède d'un vieux sorcier, censé soigner l'amnésie de sa fiancée Lyao-ly, a été remplacé par de la méthamphétamine... Pire, ce guérisseur, le seul en mesure de l'innocenter, disparaît mystérieusement. Qui pourra le tirer de ce mauvais pas : Quinkil, son avocat ? Le commissaire Sando ? Mais pendant ce temps, les cadavres s'accumulent au bord du lagon. Y a-t-il un lien avec cette affaire ? Et que devient Lyao-ly dans tout ça ?

  • Hans Raeder a récupéré son corps mais de retour en Allemagne, saura-t-il reconquérir son statut d'as de la Luftwaffe ? Il lui faudra d'abord prouver qu'il n'a pas déserté et surtout qu'il est toujours le meilleur, car en son absence, un jeune pilote a pris sa place de pilote préféré de Goebbels. Pourra-t-il ensuite reconquérir l'amour de sa mère qui l'a rejeté naguère ? Après avoir été "habité" par l'Américain, il ne peut s'empêcher de se demander s'il est encore le même. La preuve, il y a cette jeune femme, cette "sauvage" qu'il devrait détester et qui le trouble pourtant...

  • Ils auraient dû avoir leur bac en 1943. Certains le passeront à la Libération. D'autres n'en auront jamais l'occasion...
    Décembre 1943. Pour Jacques, François et Jean, le baccalauréat est en ligne de mire. Mais une altercation avec un soldat allemand va bouleverser le cours de leur vie. D'autant que les racines juives de Jacques le mettent maintenant en grand danger. Accompagnés de Colette, cousine de François, et avec ce sentiment qu'un étau se resserre inexorablement sur eux, ils fuient vers la Corrèze. Là-bas, leur seule échappatoire est d'intégrer le maquis, et de résister.

  • Tout en finesse, en élégante retenue, voici un recueil de vagabondages et d'errances tranquilles, au fil de l'inspiration nomade d'un grand auteur d'aujourd'hui, l'Ecossais Kenneth White, créateur de la notion de géopoétique. Il nous emporte à travers la Scandinavie, les Balkans, l'Allemagne, la France, les Pays-Bas, New York, Vancouver, Montréal, le Japon, la Chine... Et puis des rivages encore et encore, de l'Ecosse au golfe de Trieste, en passant par la baie d'Ungava ou la Bretagne, que le poète évoque ou raconte en une poignée de mots choisis, comme on scande des haïkus.
    Le dessinateur Patrice Reytier s'est emparé des déambulations de Kenneth White : il leur a donné une forme, ouatée ou pluvieuse ; une couleur, marine, sanguine ; une vibration habitée par l'esprit de la ligne claire. A chaque paysage, chaque parcours, chaque halte, une seule page et une sobre construction en trois images, à la manière des comic strips, comme autant de miniatures rigoureusement ciselées.

  • En 327 propos éclairant le sens et la valeur de la vie, Patrice Franceschi compose un système éthique original dans le prolongement de la pensée stoïcienne grecque couplée à l'esprit samouraï japonais.

    Un ouvrage de philosophie pratique qui appelle l'homme moderne à une nouvelle forme d'accord intérieur avec lui-même pour s'opposer à la guerre de tous contre tous et à la fin des libertés.

  • Al Dorsey, le détective privé de Tahiti, n'a guère le temps de profiter de l'amour de sa vie, Lyao-ly, encore moins celui de songer à leur futur mariage. Une lettre anonyme assortie d'une menace d'enlèvement du gendre de Mme Duvernoie le mobilise autant qu'elle l'intrigue. De vols à répétition dans un hôpital militaire à la disparition insolite du fils d'une amie, Al Dorsey est contraint d'enquêter tous azimuts. Mais un bonheur inattendu pourrait bien surgir de tout ce méli-mélo...

empty