Serge Safran

  • Les garçons de l'amour

    Ghazi Rabihavi

    • Serge safran
    • 20 Août 2020

    Djamil est le fils unique de Hajji, riche propriétaire musulman, père de nombreuses filles. En plus de ses études au collège, le jeune homme parfait son éducation artistique auprès de son grand-père musicien violoniste et caresse le rêve de devenir danseur. Durant une fête de noces, il fait la connaissance de Nadji, dont il tombe follement amoureux.
    Longtemps après, Djamil se livre sur tout ce qui lui est arrivé depuis son enfance jusqu'au moment où il quittera l'Iran pour suivre le chemin de l'exil. Ce roman bouleversant, inédit en Iran et publié en persan au Royaume-Uni, constitue pour les Iraniens une redoutable et terrible provocation. La langue du romancier, claire et nerveuse, sans chercher l'érotisme à tout prix, aborde sans pudeur particulière et même un certain réalisme, l'amour entre deux hommes. Ce qui ne va pas sans une vraie audace qui donne à ce roman une force émotionnelle incomparable.
    Les Garçons de l'amour, paru en 2011 à Londres en persan, est traduit pour la première fois en français.

  • Taxi-thérapie

    Philippe Brenot

    • Serge safran
    • 6 Mai 2022

    « César avait maintenant la certitude que la thérapie en taxi était la forme aboutie de la psychanalyse dont rêvait Freud lorsqu'il donnait ce conseil au patient, Comportez-vous à la manière d'un voyageur qui, assis près de la fenêtre de son compartiment, décrirait le paysage qui se déroule à ses yeux. Si ce n'est pas de mon taxi dont parlait le Freud, je donne ma main à couper, estima César. » Dans sa Mercedes rouge, César, le Taxi parisien, prend en charge ses patients allongés à l'arrière. Tel un psy, il est le révélateur des histoires que recueille son divan automobile. Il n'est cependant pas seul à mener les séances. Lacan, Dolto, Socrate, Baudelaire ou Cyrulnik parlent aussi par sa bouche. Son habileté à mener ses clients à bon port n'a d'égale que la fluidité de sa conduite automobile.
    Dans ce taxi thérapeutique gravitent des couples qui se forment et d'autres qui se séparent. C'est la loi de la conjugalité. C'est aussi le roman de deux orphelins, César et Aymé, que la Taxi-thérapie cicatrise. Charme, humour, érudition, sagesse, Taxi-Thérapie joue sur les mots et les sentiments avec une originalité qui nourrit notre réflexion sur les si difficiles relations humaines.

  • Le compagnon idéal

    Isabelle Minière

    • Serge safran
    • 15 Avril 2022

    Éva est en manque d'amour. Elle rêve d'un compagnon qui l'aime et la comprenne. Sa mère et sa soeur la savent peu sociable, voire la croient en danger. Son père l'ignore. Sa patronne, Cloé, l'exploite mais l'invite à la fête de son anniversaire pour lui présenter son frère. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de Jimmy... ou Jeff, selon son humeur. Que serait-elle devenue sans Jimmy, ce compagnon si charmant, rencontré... juste avant « le grand confinement » ? Entre « travail-télé », sorties règlementées, nuits ou chacun rêve de l'autre, ils vivent heureux et cachés dans leur bulle. Jusqu'à l'intervention de la police. Isabelle Minière nous plonge, non sans une douce ironie, dans le monde intérieur de cette jeune femme, fantasque, drôle, attachante. Et qui va jusqu'au bout de ses rêves.

  • Brouillarta Nouv.

    Brouillarta

    Eve Jaurégiberry

    • Serge safran
    • 17 Juin 2022

    Un tableau est à l'origine. Quatre femmes y sont représentées sur un balcon, regardant la mer au loin. La scène se passe à Biarritz. Un coup de brouillarta engendre une montée des eaux dans le salon de thé qui expose ce tableau. Celui-ci est endommagé. Plus grave, les femmes sont prises de vertige, perdent la mémoire, basculent dans un autre univers et se construisent une nouvelle identité. Leur vie va prendre un cours fantastique. Un peintre, Etor, est chargé de restaurer le tableau. Une des femmes, Biana, tombe amoureuse du peintre lequel aime une danseuse. Biana, jalouse, se venge. Les quinze tableaux légués par Etor retracent la vie d'une femme dont le mari est mort à Aranjuez. Lisa, autre femme du tableau, assiste à la transformation d'Hippolyte qui se dématérialise en parfum destiné à rendre la mort douce. Et Hippolyte rentre dans le tableau pour retrouver Lisa. Ne reste plus qu'une toile vierge.

  • Orgyia satina Nouv.

    Orgyia satina

    Nicolas Roiret

    • Serge safran
    • 3 Juin 2022

    Week-end de Pentecôte. Saint-Geniès-des-Mourgues, près de Montpellier. Satine, 43 ans, organise une pendaison de crémaillère dans sa nouvelle maison. Pour l'occasion, elle a invité ses 532 followerssur le Réseau.
    Parmi eux, Rodrigue, artiste peintre au bout du rouleau, Armand Falguière, grand reporter et coureur de jupons, Liz Jones, la riche copine toxicomane, Stéphane, le romantique éconduit, Sid, le fétichiste psychopathe sans oublier Denis, l'ex-mari, jaloux et revanchard. Le casting est explosif, la fête tourne au vinaigre. Une voiture est vandalisée. Ragots, railleries, vieilles inimitiés entraînent une série de drames où chacun se rejette la faute. Quinze jours plus tard, dans le quartier Montparnasse à Paris, l'heure est venue de régler les comptes lors d'un ultime rendez-vous.

  • Riyad

    Jean Guerreschi

    • Serge safran
    • 18 Mars 2022

    Le jour où il prend l'avion pour le Maroc, un passager est pris d'une sorte de prémonition de fin de vie. Depuis sa place côté hublot, il aperçoit ce qu'il pense être une fuite de carburant. La panne est sérieuse, l'avion reste cloué au sol.
    Le lendemain, il est dans un riyad à Marrakech. Dans cet Eden luxuriant. Il y croise une jeune Berbère qu'il va revoir au cours de ses pérégrinations dans le Sud en compagnie d'un photographe.
    Avec elle, il va vivre quelques semaines en couple amoureux, à la fois chaste et discret en terre d'Islam. Toutefois, la veille du jour où il rentre en France, elle s'offre à lui, dans le riyad.
    Dans ce roman, le riyad est omniprésent. Il a été la propriété de la première femme qui a traduit le Coran en français. Sa présence, dont on trouve encore des traces sur place, est si forte qu'elle assigne à l'homme « sauvé des cieux » une place sur terre pour ce désir de vivre qui était en train de le quitter.

  • Un oiseau migrateur

    Fariba Vafi

    • Serge safran
    • 20 Août 2021

    Une femme iranienne, mère de deux enfants, vit aux côtés d'un mari qui ne la comprend pas. Cette femme se montre intransigeante face à un homme insensible qui veut migrer au Canada pour son travail. Elle affronte son quotidien de femme qui n'a pas le choix, lassée de sa vie de famille et ne rêvant que d'indépendance et de liberté. On apprend à la connaître par ses réflexions et le regard d'autrui. Sa vie part en morceaux, en brefs chapitres. C'est une forte personnalité, ayant une vision très claire de la société où elle évolue. Il y a chez elle quelque chose de rude, de violent, d'impatient. N'en pouvant plus de supporter la petite bourgeoisie contrainte et besogneuse du sud de Téhéran, moins policée que celle du nord, mais aussi plus libre de ton et de manières.
    Chacun suit l'oiseau de ses rêves. La vie commune est-elle possible quand ces rêves ne peuvent se rejoindre dans la réalité ?

  • Harcelé

    Pierre Filoche

    • Serge safran
    • 18 Février 2022

    Suite à sa fuite de la clinique Barnier, Vincent Martin, victime d'un traumatisme crânien, en partie amnésique, se retrouve face à un comité médical qui doit le juger. Son supérieur hiérarchique a déposé une plainte contre lui pour une agression dont il ne se souvient pas. Ce dont il se souvient, en revanche, et qui l'obsède, c'est le harcèlement qu'il a subi sur son lieu de travail en tant qu'ingénieur informaticien. Et de son évasion vers Port-en-Goel, en Normandie, en passant par Compiègne... En chemin il rencontre Virginie qui s'avère être son avocate et le croit innocent des accusations qui pèsent sur lui. Elle l'entraîne dans son manoir familial, où il rencontre Guillaume, son frère, un décliniste, et Ariane, psychothérapeute, qui l'aidera à démêler la toile d'araignée mémorielle dans laquelle il se débat. Avec des résultats pour le moins surprenants.

  • Figures littéraires de la dépression

    Patricia De Pas

    • Serge safran
    • 5 Novembre 2021

    Les psychiatres n'ont jamais su - et ne savent toujours pas - définir la dépression. Est-elle une maladie ou un mal de vivre ? Pourquoi survient-elle ? Combien de temps dure-t-elle ?
    Du fameux spleen baudelairien à la « mélancolie érotique » de Phèdre chez Racine, en passant par Goethe, Perec, Pessoa, Fitzgerald ou Clarice Lispector, Patricia De Pas distingue les notions de dépression et de mélancolie puis les développe en analysant leurs différentes formes. Certaines sont accidentelles, d'autres durent toute une vie. Elle en dresse ainsi un inventaire passionnant : dépression psychotique, dépression existentielle, dépression de sevrage, psychasthénie, mélancolie érotique, spleen, deuil pathologique, mélancolie d'amour...
    Une riche déambulation faisant entrevoir quelque quatorze visages de la dépression à travers les chefs-d'oeuvre de la littérature.

  • L'étoile du chien qui attend son repas

    Sok-Yong Hwang

    • Serge safran
    • 3 Mars 2016

    En Corée du Sud, dans les années soixante, Chun, jeune idéaliste mal à l'aise dans la société, et un copain de lycée abandonnent les cours pour vivre dans une grotte puis faire une virée à travers leur pays. De retour à Séoul, ils se retrouvent avec leurs amis au café Mozart. Chun et la jeune Mia entament une relation amoureuse qui les entraîne vers l'île de Cheju. Mais Chun, arrêté pour avoir manifesté, rencontre un trimardeur, « Lieutenant », avec qui il part travailler sur des chantiers et en mer.
    L'Étoile du chien qui attend son repas est un tumultueux périple initiatique à plusieurs voix, largement autobiographique, qui se termine par le départ de Chun pour le Viêt Nam et une guerre qui n'est pas la sienne. Un subtil portrait de la jeunesse coréenne, semblable par bien des aspects à celles de tous les pays, de toutes les époques. Et une méditation sur le sens à donner à sa vie au lieu de suivre des chemins tout tracés par les aînés.

    Né en 1943 en Mandchourie, Hwang Sok-yong traverse l'histoire contemporaine de la Corée. Sa lutte contre la dictature et sa volonté de faire un pas vers la Corée du Nord le mènent en exil puis en prison. Il est l'auteur de La Route de Sampo, L'Invité, Shim Chong, fille vendue, Le Vieux Jardin ou Princesse Bari, traduits en de nombreuses langues et adaptés au cinéma.
    Traduit du coréen par Jeong Eun-Jin et Jacques Batilliot

  • L'assassinat de Joseph Kessel

    Mikaël Hirsch

    • Serge safran
    • 20 Août 2021

    Durant l'entre-deux-guerres, Paris devient le port d'attache d'immigrants russes ayant fui la révolution bolchevik. Aristocrates déchus, insurgés en disgrâce, réactionnaires et séditieux, juifs fuyant les pogroms et agents du NKVD finissent par se mêler dans les bastringues de Pigalle.
    Au soir du 19 juin 1926, le célèbre anarchiste ukrainien Nestor Makhno, blessé, affaibli et privé de tout, traque Joseph Kessel pour lui faire la peau. Dans Makhno et sa juive, l'écrivain en effet dépeint le révolutionnaire sous les traits d'un monstre assoiffé de sang et accède à la célébrité en lui volant la dernière chose qui lui reste : sa légende ! Bien décidé à confondre son détracteur, Makhno en est venu à concevoir un projet absolument dément : tuer un Juif pour prouver au monde qu'il n'est pas antisémite.
    C'est dans ces bas-fonds de Pigalle que Makhno, pistolet en poche, se retrouve nez à nez avec Kessel. Et se voit embarqué à boire, écouter des discours, des chants, dans une folle soirée interlope jusque dans une fumerie d'opium où l'on croise... Cocteau et Malraux.
    Dans un combat où bourreaux et victimes échangent parfois leur rôle, ce ne sont plus deux individus qui s'affrontent pour la gloire et contre l'oubli, mais bien la réalité et la littérature qui se jaugent et se défient à travers eux.

  • Carnet vénitien

    , ,

    • Serge safran
    • 5 Novembre 2021

    Écrit en 1956 en français par une Vénitienne, publié à Paris sous l'égide d'Albert Camus - dont elle était la traductrice -, Carnet vénitien est l'oeuvre d'une écrivaine entre deux cultures, la française et l'italienne. Après avoir quitté Venise pour Paris, où elle a souvent séjourné, Liliana Magrini en garde un souvenir nostalgique.Cette nostalgie imprègne son récit qui s'étend environ sur une année. La maison de Goldoni, les dentellières de Burano, le Fresco sur le Grand Canal, tout comme la fête annuelle des verriers ou les manèges de la rive degli Schiavoni sont autant d'étapes de l'auteure qui dépeint sa ville natale. Sans oublier ses habitants et leurs moeurs, petit peuple, gamins, jeunes gens, femmes, vieux et vieilles... de la Giudecca, du Lido ou de Chioggia... Une magnifique balade quasi intemporelle dans la Sérénissime !

  • Adrian AE

    Philippe Raymond-Thimonga

    • Serge safran
    • 14 Janvier 2022

    En 1953, dans une célèbre maison close de Los Angeles, Ad, un jeune scénariste disciple de Fritz Lang, rend visite à la plus belle femme de son temps : Ava Gardner.
    Plus tard, dans un futur proche, au sein d'un laboratoire, une voix nous interpelle pour nous faire de troublantes confidences... sous la surveillance de deux observateurs impliqués dans ce qu'ils nomment le « projet Adrian ». Roman d'une passion autant que d'une expérience, enlaçant les vies d'Ava Gardner et d'Adrian Experi, Adrian Æ propose de croiser, non sans mystères ni humour, la société de l'image hier fabriquée par Hollywood... et l'homme aujourd'hui réinventé par ses nouvelles technologies.

  • Confessions inachevées

    Lingfeng Ye

    • Serge safran
    • 22 Octobre 2020

    C'est à la sortie d'une librairie que le célèbre écrivain Ye rencontre une de ces anciennes connaissances, Han Feijun. Ce jeune homme, jadis riche et dandy, ne ressemble plus à celui qu'il avait connu.
    L'échange se transforme vite en confession, d'abord par la proposition que Han lui fait de lire les carnets intimes qu'il a écrits pendant une période de dépression, puis en conversations à l'hôpital où il est soigné. Là, M. Ye fait la connaissance de sa petite fille, puis, ensuite, de celle qui a bouleversé la vie du jeune homme, Chen Yanzhu. Son histoire ressemble à s'y méprendre à celle de La Dame aux camélias. Si on ne peut dire que la jeune femme est une courtisane, sa notoriété en tant que vedette de la chanson et de la danse en fait l'égérie d'un monde que rejette le père du jeune homme dont le train de vie dépend. Il s'agit donc bien d'une histoire d'amour impossible rongé par la jalousie, sur fond d'incompréhension de la relation entre homme et femme dans les années trente à Shanghai.

  • La femme Maÿtio

    Béatrice Castaner

    • Serge safran
    • 10 Janvier 2020

    Il y a trente mille ans environ, Maÿtio, jeune femme du clan de Néandertal, est sauvée de la mort par une des trois divinités qui veillent sur son destin. Suite à la perte de son nouveau-né, il ne lui reste plus que la nature et les animaux pour compagnons qu'elle passe ses jours à contempler. Maÿtio jette alors son dévolu sur une belle pouliche qu'elle nomme E'wa. Mais l'animal et son troupeau lui sont arrachés. Et un jour, désespérée, elle se met à dessiner sur la paroi d'une grotte. Ce geste, qu'elle ne comprend pas et dont elle ne mesure pas la portée, s'avère être son premier pas comme arpenteuse dans la voie de l'art. Rejointe par les siens à chaque printemps, elle leur transmet sa découverte qui éveille en chacun d'eux la peur, la joie, la mélancolie et l'espoir. Ensemble, ils défient le temps et gravent dans la pierre la mémoire de toute une civilisation. Grâce à l'originalité du tracé, du phrasé, de la forme, et au fil de la mélodie de ses mots, Béatrice Castaner fait revivre

  • Bérénice 34-44

    Isabelle Stibbe

    • Serge safran
    • 3 Janvier 2013

    1934. Bérénice, adolescente juive, entre au Conservatoire contre la volonté familiale. La jeune fille, au prénom prédestiné, entame sa formation théâtrale dans la classe de Louis Jouvet. Sa vie est désormais rythmée par l'apprentissage des plus grands rôles du répertoire, elle croise Jean Gabin, Jacques Copeau, Jean-Louis Barrault. Admise à la Comédie-Française, Bérénice de Lignières devient une comédienne de renom.
    La montée du fascisme en Europe, les tensions politiques en France, les rivalités professionnelles, les intrigues amoureuses, rien n'entache le bonheur de Bérénice. Mais au tout début de l'Occupation, avant même la promulgation des lois raciales, la maison de Molière exclut les Juifs de sa troupe.
    La brillante sociétaire, qui avait dissimulé ses origines, est alors rattrapée par son passé.
    Sous les ors et les velours de la Comédie-Française, au coeur du Paris de l'Occupation, vont se jouer les actes d'un drame inédit : celui d'une actrice célèbre prise au piège d'une impitoyable réalité.

  • Sur Proust

    Pierre Klossowski

    • Serge safran
    • 15 Février 2019

    Peintre et dessinateur, traducteur essayiste et romancier, Pierre Klossowski (1905-2001), frère aîné de Balthus, a partie liée avec bien des mouvements littéraires du siècle dernier. Il a des amitiés multiples : Rilke, André Gide, Georges Bataille, Breton, Foucault...
    Michel Butor, en 1971, l'invite à participer à une émission de télévision sur « Proust et les sens ». Il saisit l'occasion de relire La Recherche du temps perdu et d'en livrer son interprétation personnelle. Voici comment Pierre Klossowski désigne une oeuvre littéraire à nulle autre pareille, et offre, de façon souterraine, une expérience d'ordre spirituel confinant à l'extase.

  • Dictionnaire des romanciers algériens

    Salim Jay

    • Serge safran
    • 15 Novembre 2018

    Avec une parfaite honnêteté qui n'exclut ni l'enthousiasme ni la critique, un humour caustique, un refus des conventions et un goût immodéré de la vérité, Salim Jay offre ici un panorama historique et actuel de la littérature algérienne. S'il accorde une priorité évidente aux romanciers, des grands classiques aux jeunes plumes, il ne délaisse pas récits et témoignages et se réfère autant à la poésie qu'au théâtre ou au cinéma. Sa vision subjective, revendiquée et assumée, offre des portraits de tailles variables dont l'étendue ne dépend ni de la notoriété ni du talent de l'écrivain concerné. Cette galerie de haute tenue donne ainsi de riches portraits, classés par ordre alphabétique, le plus souvent associés au contexte de leur temps. Arabophones, francophones, issus de l'immigration ou natifs, tous les romanciers élus révèlent l'histoire de l'Algérie, son rayonnement, ses impasses, ses combats, ses métamorphoses et l'évolution des moeurs. De Rabah Belamri à Jean Sénac, de Mohammed Dib à Myriam Ben, sans oublier Albert Camus et tant d'autres, voici 204 écrivains, toutes générations confondues que Salim Jay nous invite à découvrir ou à reconsidérer à l'aune de sa liberté de lecteur exigeant.

  • Un cheval dans la tête

    Sylvie Krier

    • Serge safran
    • 11 Septembre 2019

    Jack, marginal épris de liberté, élève des chevaux. Aidé par un individu au comportement douteux, Chayton, il peine à joindre les deux bouts. Débarque sa fille, une adolescente qu'il connaît à peine tandis qu'à ses côtés Célie, jeune femme énigmatique, se débat dans une agonisante histoire familiale.
    Jack prend alors la route pour essayer de s'en sortir, un voyage semé d'aventures plus ou moins heureuses.
    C'est alors qu'un industriel lui propose d'acquérir une partie de son cheptel. Et d'aller choisir un étalon à Séville.
    Cette offre inespérée permettra-t-elle à Jack de reprendre sa vie en main ? Voire de clarifier sa relation avec Célie ?
    Le corps-à-corps entre idéal et réalité, parfois drôle, émouvant, imprègne de manière captivante tout l'entourage d'un haras aux allures de ranch du « Far West ».

  • Avec une mère violente et hargneuse, plus préoccupée par ses amants et ses traductions de romans à l'eau de rose que par sa fille, la vie d'Albertine n'est pas un long fleuve tranquille. Depuis son enfance jusqu'à l'adolescence, ce ne sont que brimades, injustices et souffrances. Pour échapper à cette mère surnommée « la sorcière », Albertine s'invente des histoires qu'elle note dans un cahier.
    Le jour de sa majorité, sa mère la met à la porte, munie de trois sacs IKEA contenant ses affaires et d'un post-it avec le nom et l'adresse de son père, dont elle ignorait jusque-là l'existence.La rencontre avec cet homme, très différent de ce qu'elle rêvait, lui fait découvrir des vérités inattendues, lui ouvre des portes inespérées sur le présent et l'avenir. Et Albertine de trouver sa vocation à raconter des histoires, d'abord aux enfants qu'elle garde, puis... sur scène !

  • Camille et Merveille

    Ludovic Roubaudi

    • Serge safran
    • 18 Août 2016

    Quand il ne vend pas des couteaux à huître sur des foires, et qu'il ne discute pas avec Nadège, la vendeuse d'égouttoirs, Camille cherche à réconcilier ses deux voisins qui se haïssent : Mme Fillolit, vieille dame acariâtre, d'origine espagnole, et Dlahba, le maçon slave et bougon.
    Lorsqu'il rencontre Merveille devant leur porte, son coeur chavire, sa vie bascule. Qui est vraiment cette jeune femme ? Un épais mystère l'entoure. Camille et Nadège enquêtent. Les voilà soudain accusés des pires crimes et menacés. Le mystère sera-t-il levé ? Les secrets de famille déterrés ?
    De foire en foire, de Lille à Arles ou Montpellier en passant par la Bretagne, Camille et Nadège tentent d'en savoir plus sur la très troublante et très énigmatique Merveille. S'instaure alors un climat digne d'un sombre thriller que vient percer la lumière d'un amour absolu.

  • Nostra requiem

    Ludovic Roubaudi

    • Serge safran
    • 7 Février 2020

    Un éleveur de chevaux aime raconter des histoires à ses deux fils.
    Un jour, une tempête les force à abandonner leurs travaux autour d'un étang. Un poulain y perd la vie, plusieurs de leurs chevaux sont embourbés.
    Brubeck, le cadet, est chargé de se rendre auprès de l'intendant militaire Peck, leur plus grand acheteur. Au bout de huit jours, inquiet de ne pas voir revenir son jeune frère, Anton part à sa recherche, fait de mauvaises rencontres, se retrouve ivre dans une maison close.
    Et le voilà enrôlé dans l'armée, à la veille d'une guerre dont il ignore tout. Grâce à son talent de conteur, hérité de son père, et à l'amitié de Spinoz, il tient le coup et apaise le coeur des soldats. Jusqu'à ce qu'il raconte l'histoire du « labyrinthe du fou»!
    L'auteur de Candide ne désavouerait certes pas cet envoûtant conte métaphysique contemporain.

  • L'algerois

    Eliane Serdan

    • Serge safran
    • 7 Juin 2019

    Un soir d'hiver 1962, dans une petite ville de province, un jeune lycéen disparaît.
    Quelques mois auparavant, l'irruption de Jean Lorrencin, à peine rentré d'Algérie, vient bouleverser la vie de ceux qu'il va croiser. Tantôt séducteur, tantôt maléfique, chassé d'un paradis perdu, il entraîne dans une spirale de haine deux lycéens, Marie et Simon, que rien n'aurait dû séparer. De plus il précipite le destin de Paul, vieux bibliothécaire hostile à ses idées.
    Au-delà du portrait déchirant d'une jeunesse blessée, le roman explore les tentations extrémistes toujours d'actualité. Il sait aussi se faire l'écho nostalgique de l'atmosphère si particulière des années soixante dans laquelle les personnages s'aiment, se déchirent et... ne se perdent pas tout à fait.

  • Dernier printemps à Paris

    Jelena Bacic Alimpic

    • Serge safran
    • 21 Août 2019

    Pianiste de talent reconvertie dans le journalisme, avec une vie de couple qui bat de l'aile, Olga part en reportage à Toulon.
    Elle doit y recueillir le témoignage d'une vieille femme russe pensionnaire depuis longtemps d'un sanatorium.
    Maria Koltchak, qu'on a dit folle, affirme être une ancienne détenue du goulag stalinien et désire se confier avant de mourir. Au fil des entretiens, on assiste à une tragédie familiale sur fond d'histoire de l'URSS. Aidée par le directeur de l'hôpital, Olga tente de renouer chacun des fils d'un récit palpitant marqué par la trahison et l'espoir. Elle remonte avec Maria dans les profondeurs de ses souvenirs, notamment celui de la recherche de sa fille disparue. À travers ses yeux, la jeune femme découvre Moscou, la Sibérie, elle retourne là où tout a commencé, lors d'un dernier printemps à Paris...

empty