Lucien Souny

  • Un chevreuil abattu à ses pieds alors qu'il flâne dans la forêt. La tête de la bête se retrouve plus tard sur le pas de sa porte. L'accueil n'est pas meilleur chez les voisins. À la Combe des Bois se murent un patriarche infirme et sa fille qui dirigent, dans le secret absolu, la propriété, les forêts et les terrains attenants. Visiblement la présence du nouvel arrivant ne plait pas. Pire, elle dérange.
    Et pourtant, c'est au coeur de cette campagne que Jim, frais émoulu d'une formation de guide de pêche, s'installe avec son projet de reconversion, ses espoirs, et un passé décevant. Il sera confronté à un milieu autant trouble qu'attachant.

  • En perte de repère après un cinglant échec professionnel, Lisa retourne dans sa ville natale en Virginie, qu'elle a quittée il y a 10 ans. Elle y croise des visages familiers mais elle reste en retrait.
    Puis en l'espace de trois jours, deux anciens de ses camarades d'école trouvent la mort. Flux et reflux de souvenirs se bousculent lorsqu'elle comprend que son retour coïncide avec le week-end de retrouvailles de sa promotion 2009. Elle s'y rendra à reculons.
    Alors que le sang continue à couler, elle est rattrapée par de vieux secrets qu'elle pensait morts et enterrés grâce à une solidarité inoxydable.

  • Un homme d'affaires, une cabossée de la vie et un utopiste se retrouvent bloqués dans un ascenseur de la tour Montparnasse. Soixante interminables minutes dans le noir feront basculer leur vie en réveillant leur sens de la solidarité et de la fraternité. Rendus à l'air libre, ils ne se quitteront plus : ensemble, ils iront à leurs rendez-vous respectifs. La suite les conduira aux confins de la Creuse pour régler d'autres affaires. Ils se confronteront à un territoire économiquement appauvri et parfois abandonné, à des habitants en détresse, à un monde agricole quelque peu éloigné des préoccupations écologiques du moment. Profondément bouleversés, ils élaboreront une philosophie de vie - de survie - basée sur leur complémentarité, une règle de trois unique mise à rude épreuve. Trouveront-ils des issues aux crises personnelles et sociales qu'ils traversent?? À leurs dépens, ils apprendront qu'il faut gravir bien des marches pour monter à ce village de Laichafaux.

  • Carole débarque au Boomerang pour un important repas d'affaires. Elle est accueillie par le beau Diego, le patron d'origine mexicaine, et par Steve, le serveur, tellement sympathique qu'on lui pardonne sa nonchalance et ses maladresses. Rien n'échappe à la vieille Huguette, autant discrète qu'espiègle, qui a fait du lieu sa cantine du midi.
    Au fil des apparitions de Carole, ce petit monde cabossé et discordant commence à s'apprivoiser, à se disputer aussi. La complicité finira pourtant par s'installer jusqu'au moment où tout s'écroule : Diego ne reçoit plus de lettres de sa famille, les démons de Carole refont surface, la mère de Steve est aux soins intensifs, et Huguette se perd en ville. Comment vont-ils s'en sortir ? Tomberont- ils comme des dominos ou s'aideront-ils à se relever ?

  • Quand Ethon Blimiec ouvre la porte de son appartement, ce matin-là, il ne s'attend pas une seconde à ce que son immeuble de la cité Ribot se transforme, quelques instants plus tard, en QG de la police judiciaire. Il lui faudra être très convaincant auprès du commissaire Clérambar pour se sortir d'une sombre affaire de règlement de comptes. Un détective privé a pourtant l'habitude de vivre dangereusement, même si son affaire s'appelle l'Agence Mogador... Mais voilà que tous ceux qu'il approche tombent comme des mouches, jusqu'à ce qu'il en découvre la véritable raison.

  • Elle pousse la porte de cette agence immobilière pour louer un appartement.
    Le patron est hypnotisé par la beauté de la cliente, nouvellement nommée guide au gouffre de Padirac. Si Lydie montre à son interlocuteur qu'elle n'est pas indifférente à son charme, elle lui fait également comprendre qu'il lui faudra se montrer patient.
    Qu'importe le temps pour Antoine Bressac ! Établi dans cette région depuis deux ans, il s'évertue à effacer de sa mémoire une autre vie, à la fois trouble et frénétique, où les relations, les amours et les affaires fleurissaient grâce au réseau, au détriment de certaines valeurs. Aujourd'hui, il se jure d'arriver à ses fins avec cette envoûtante mais indéchiffrable Lydie. Il a juste oublié que, pour gagner, il faut connaître son partenaire en tout point.

  • Vingt ans depuis cette terrible nuit où il a fui. Aujourd'hui, Fred revient dans son village où tout n'est que mauvais souvenirs et plus encore, à commencer par la mort de sa mère le jour de sa naissance. Il rentre pour régler un dossier juridique puisque, au décès du père, il a été privé de sa part d'héritage. À l'époque, ses trois frères, avec la complicité d'un notaire, l'ont fait déclarer absent par le TGI. Il veut maintenant peser sur le cours des affaires familiales.
    D'autres vérités ahurissantes surgiront alors à la vitesse de l'éclair, comme si sa vie entière avait été un tissu de mensonges. Un retour doux-amer qui pourtant lui permettra d'aller de l'avant. Aura-t-il le temps de dire merci à ceux et celles qui l'ont aimé à son insu et toujours dans l'ombre ?

  • Stups

    ,

    Valérie, une toxicomane repentie, veut se libérer de l'emprise d'un compagnon qui s'enfonce dans une violence incontrôlable. Il y a urgence, sa vie ne tient plus qu'à un fil. Une seule solution s'offre à elle : dénoncer le trafic de drogue que Marco gère depuis l'Espagne vers la France. Elle va alors reprendre contact avec un ancien amant, Pierre. Le chef de brigade à l'antenne PJ de Nice deviendra sa porte de sortie et se retrouvera au coeur d'un trafic international de stupéfiants, où la survie de son indic doit passer avant le reste.

  • La pierre sèche : matériau et savoir-faire reviennent en grâce au XXIème siècle. Mieux, ils sont tendance, écologiques et incontournables.

  • Fracasses

    Julien Daluis

    François Guéronce vient d'être nommé responsable de la protection de l'enfance. Si cette promotion récompense ses valeurs et son travail, il la doit également à sa femme et à ses parents, pour leur disponibilité et leurs sacrifices.
    Le flot d'histoires tragiques que son nouveau service charrie le conduira vers la famille Lagronie, dont le quotidien repose sur la capacité de débrouille du père, qui a le coeur au bord des coups, et de la mère, globalement dépassée. Lili, l'aînée, treize ans, profite de sa liberté autour du camp.
    Deux destins qui n'étaient pas faits pour se croiser. L'impact sera violent et projettera les protagonistes dans une course à contre- courant, douloureuse.

  • Plutôt qu'un récit de voyage, voici une série d'histoires - drôles, tendres, parfois émouvantes - qui racontent le chemin. Une autre façon de le découvrir ou de se rappeler son propre périple.


  • d'église majeure en simple chapelle, de tympan en chapiteau, de fresque en statue, l'auvergne romane est à redécouvrir.
    non qu'il faille en dresser une fois encore l'inventaire sourcilleux ou offrir un nouveau guide aux vacanciers en quête de spiritualité. mais au coeur de ces " présences romanes " plus fortes que le temps, face à ces ecritures inscrites dans la chair des pierres, nous comprenons bien que le savoir des historiens ne suffit plus à apaiser notre quête de sens. car tout ici nous parle : les visages - humains ou monstrueux - et les animaux figés dans leur minéralité, les plantes dans leur saison muette, l'ordonnancement de l'ombre et de la lumière.
    et tout ce qui nous est dit à fleur de pierre n'a jamais été aussi digne d'être écouté qu'en ces heures pressées de la modernité. pèlerins à travers les champs de neige ou les herbes hautes de juin, les auteurs ont arpenté l'allier et le puy-de-dôme, la haute-loire et le cantal, à la découverte de simples vestiges, de chapelles oubliées à la croisée des chemins, avec la même curiosité qui les animait en franchissant le seuil des églises les plus célèbres et les plus achevées de l'art roman auvergnat.
    de lieu en lieu, de pierre en pierre, ils ont ainsi réveillé un symbolisme d'un autre temps et se sont penchés sur le grand livre des mystères qui est toujours le nôtre. quelque 500 photographies, réalisées parfois à la faveur d'un infime rai de lumière, permettent au lecteur de mieux les suivre dans ce voyage initiatique et poétique en quête de l'humain et du sacré.

  • Coeurs en miettes

    Alysa Morgon

    En pleine nuit, en mission pour porter un télégramme dans les hauteurs enneigées, des raquettes aux pieds, un facteur fait une rencontre inattendue.

    ?Au pied d'une vallée qui s'étire jusqu'au bout du monde, le facteur se prépare au milieu de la nuit. Il doit partir séance tenante, sous la neige, porter un télégramme à la ferme la plus éloignée. Un pli urgent qui va changer le destin des siens et d'autres encore.
    Trois familles que tout sépare et que tout oppose vont pourtant se rencontrer grâce à la puissante et?formidable?imagination?d'Alysa?Morgon. L'auteure les entraîne dans un périple incroyable ponctué de surprises, de tragédies, d'émotions et aussi parfois de larmes. Avec sa plume délicate, elle saura même recoller leurs coeurs que la vie aura réduits en miettes. Plus que jamais la lumière inondera alors cette belle terre de Provence.
    Alysa Morgon rassemble de fidèles lecteurs séduits par son écriture poétique, son sens du rythme, son amour des mots. Elle a signé de précédents romans parus aux éditions Lucien Souny, dont La Dentellière des prés, Les Arbres ont aussi leur histoire, La Dernière transhumance, Le Hameau près du ciel, Un Bouquet de fiançailles.

    La neige ne recouvrera pas la rancoeur d'un père abandonné par ses enfants.

  • Erreurs de jugement et mauvaises fréquentations ont conduit Jules dans un centre de rééducation pour jeunes délinquants. À sa majorité, les portes s'ouvrent : il est enfin libre. Libre mais seul, car son père ne veut pas le revoir à la maison. Sans toit, sans formation, sans argent, il se retrouve à la rue et sur les routes de France. De Paris, il arrive dans les Landes. Le climat y est clément, et les gens plus souriants, mais méfiants quand on fait la manche. Et curieusement c'est une vieille dame attachée aux principes et aux valeurs qui décide de lui donner une chance.
    Jules saura-t-il se plier aux exigences de Colette ? Acceptera-t-il son autorité et le contrat qu'elle lui propose ? Débordant de fierté et d'ambition, il n'a qu'une seule idée : regagner l'estime des autres et surtout celle de son père. Le chemin sera semé de rencontres, d'embûches, d'amours, de tragédies. De quoi lui faire perdre la tête souvent, l'espoir parfois.
    Jean-Paul Froustey, auteur de nombreux livres parus aux éditions Lucien Souny, dont Droit comme un pin, Le Gardien des abeilles, signe ici un roman qui nous dit ce que signifie être humain dans ce monde.

  • La mort accidentelle du petit Lulu, à peine âgé de cinq ans, plonge la famille Maurel dans le deuil, et Jacky, l'oncle, à qui on avait confié la garde de l'enfant, est rongé par le remords.
    Henri et Jeanne, les parents, minés par le désespoir, ne trouvent plus en eux ni le goût, ni la force de faire vivre Ginestière et ses arpents couverts de lavande. Quant à l'aïeul, que la disparition brutale de son petit-fils a désespéré, il préfère désormais la compagnie des bêtes à celle des hommes. Malgré tout la vie continue, avec ses petites joies et ses grandes peines, et la modernisation du domaine, dont il s'est vu confier les rênes, devient peu à peu un exutoire pour Henri, qui délaisse son épouse murée dans son chagrin et s'endette pour entrer dans l'ère du progrès...
    Trente années ont passé. Jacky, qui a été chassé par l'aïeul loin du pays, a fait sa vie et bien développé la petite entreprise de maçonnerie de son beau-père, sans pour autant se résoudre à oublier Ginestière, ni ceux de là-bas dont il souhaite obtenir le pardon. Mais saura-t-il transcender son lourd passé pour emprunter à nouveau le sentier qui conduit à la colline aux lavandes ?

  • Digitales pourprées

    Pierre Lagier

    Il n'est pas de famille sans secrets. Souvent dérisoires, ils peuvent s'avérer parfois sérieux et leurs conséquences deviennent graves pour ceux qui les découvrent. Vincent en fera l'expérience au détour d'une fortuite rencontre.
    Ce qui aurait pu demeurer une simple péripétie prend un tour alarmant quand il est victime d'un accident de voiture. Plus tard, il reçoit une lettre anonyme. Dans ce petit monde étouffant, le passé acquiert une intense présence menant inévitablement au drame.
    Les secrets de famille se nourrissent souvent de jalousies ou de ressentiment, mais il arrive, comme ici, que ce soient les amours et les passions qui les alimentent.

  • C'est d'une histoire peu glorieuse, longtemps passée sous silence des deux côtés du Rhin, que témoigne ici Werner Schneider, sous la plume de sa fille, Christine. « [...] ce livre donne également une consistance personnelle à une lacune historiographique qui est celle du sort des prisonniers de guerre allemands (PGA) en France », précise Beate Klarsfeld dans sa préface.
    Werner Schneider fait partie de ces 750 000 PGA envoyés en France, dès avril 1944, pour reconstruire le pays que leur armée avait détruit. Détenus dans les terribles camps de la plaine du Rhin, dans des conditions inhumaines, affamés, affectés au déminage des régions côtières, aux travaux industriels ou agricoles, ils ne furent pas traités comme l'exigeaient les conventions de Genève. Si tous feront l'amère expérience de la défaite et connaîtront le processus de dénazification, tous ne sont pas des criminels de guerre.
    Le voile sur cette sombre page se lève petit à petit. « Nous n'avons jamais cessé de lutter contre l'impunité des criminels nazis, mais nous n'avons jamais demandé ou accepté que l'on persécutât des Allemands parce qu'ils étaient allemands », a déclaré Serge Klarsfeld le 25 mai 2018 lors de l'inauguration d'une stèle au camp de Rivesaltes où furent détenus des PGA.
    Un récit remarquable, ponctué de références historiques, écrit en toute humanité. Un témoignage de première main pour que « chacun puisse se forger une opinion personnelle de ce qui s'est alors passé, car l'Histoire n'est pas seulement celle des vainqueurs », comme l'écrit Werner Schneider. 

  • Peu de temps après les funérailles du vieil Adrien Ragnotti, le corps de son fils Jacques est retrouvé sur une plage, une croix gammée gravée au fer rouge dans le dos. Sur le registre de condoléances, on lira la même phrase que celle écrite lors de l'enterrement de son père : Souviens-toi du 6 juin. Alors que la police peine à trouver une piste, la soeur et les deux autres frères de Jacques disparaissent tour à tour.
    L'enquête pour meurtre puis pour enlèvement conduira les flics de l'Alsace au Roussillon en passant par Cortona, un village toscan. Mais la fratrie reste introuvable. En revanche, les souvenirs inaltérables et douloureux qu'a laissés une époque troublée et somme toute assez récente de notre Histoire refont surface et ravivent les sentiments les plus noirs et les plus violents. Rythme effréné et diabolique pour une affaire dont les ramifications sont beaucoup plus complexes et sordides qu'il n'y paraît.

  • Pulsions de vie

    Thierry Doré

    Chaque jour éloigne un peu plus Simon des cauchemars de son enfance. Pourtant, quand un chien croise sa route et qu'il l'achève à coups de pelle, tout s'effondre, le replongeant impitoyablement dans les abysses. Son père s'est-il réellement suicidé ? Qu'est devenue sa mère ? Et qui est cette inconnue qui pleure la nuit ? Déterminée à vaincre les démons qui le hantent, Jahia, avec qui il partage sa vie, se laissera-t-elle, à son tour, dévaster par ce tourbillon insensé de dévotion et de haine, de courage et de peur ? Par amour, osera-t-elle affronter les vérités que personne ne devrait jamais approcher ? Devra-t-elle renier ses propres valeurs et basculer dans la violence ? Autant de questions que ces personnages devront braver, autant de réponses qui prennent à la gorge au détour d'une nuit sombre.

  • Sur cette terre de mystères, où la moindre forêt cache des pierres à cupules et des rochers marqués de l'empreinte du Diable, où la plus commune des grottes recèle des inscriptions rupestres et des fosses énigmatiques, où l'on croit que certains êtres exceptionnels ont le don qui soigne ou qui tue, où les légendes ont l'accent de la vérité, un jeune homme fait une découverte fabuleuse qui va changer le cours de sa vie.

  • Seconde édition, revue et augmentée, de ce premier ouvrage de vulgarisation sur les contre-indications des principales plantes médicinales : 398 plantes étudiées, dont le pamplemousse (extrait de pépins).  ? Un livre pratique, indispensable face à l?engouement du grand public pour la phytothérapie et l'auto-médication.
    ? Un guide qui s?adresse également aux professionnels de la santé, prescripteurs de remèdes naturels.
    ? L?auteur est un spécialiste des plantes médicinales. - Notions essentielles pour comprendre les contre-indications des végétaux.  - Monographies de 398 plantes, systématiquement étudiées selon les critères suivants : parties utilisées de la plante, constituants notoires, dose journalière minimum active, contre-indications, effets non désirés, interactions avec d'autres plantes ou suppléments, remarques complémentaires et références scientifiques / littéraires.  - 70 affections courantes ou pathologies pour lesquelles certaines plantes doivent être proscrites ou utilisées sous contrôle d'un phytothérapeute.  - 43 végétaux à visée hormonale à utiliser avec précaution. 

  • La capitale n'a encore rien perdu de son aspect provincial. C'est dans ce Paris, où les riches demeures côtoient les chaumières de boue, qu'un enfant assiste, épouvanté, à un meurtre commis par ses camarades de jeu. Douze ans plus tard, dans la nuit du 16 au 17 novembre 1730, des chats sont victimes d'une féroce tuerie organisée par des typographes de la rue Saint-Séverin pour se venger de leurs patrons.
    Atroce fait divers qui va réveiller, chez le garçon, une colère jamais apaisée par le temps. L'enquête est confiée à l'attachant commissaire Gratien Chantereau et à son inséparable compagnon, le chien Pug. Une véritable comédie humaine, frappante de modernité, dont les dialogues émaillés d'humour passionneront tous les lecteurs convaincus qu'aimer les animaux rend les hommes meilleurs.

  • Pilar et Inma font connaissance dans un couvent en Catalogne. Filles-mères abandonnées et pauvres, elles vont accoucher dans des conditions épouvantables pendant le rigoureux hiver de 1955-1956. Aucun de leurs deux bébés ne survivra. Plus rien ne retient alors les deux jeunes filles en Espagne : ni famille, ni emploi, ni argent, ni amour. En revanche, un avenir plus radieux les appelle en France : un oncle et une tante de Pilar acceptent de les accueillir chez eux. Elles y trouveront du travail et l'une d'elles gagnera même le coeur de l'instituteur. Conscientes de leur chance, elles n'en n'oublient pas pour autant leurs nourrissons « repris par le Seigneur », ni les petites tombes blanches jamais fleuries, perdues dans ce lointain cimetière d'Espagne. Le vieil oncle aime leur raconter l'histoire de leurs aïeux, émigrés en France, et elles apprennent ainsi de stupéfiants détails sur leurs parents. La visite inattendue de personnes surgissant justement de ce passé va transformer leur vie.

    Une histoire aussi passionnante qu'émouvante, largement inspirée du scandale des bébés volés en Espagne - 300 000 enfants subtilisés à leur mère sous la dictature de Franco.

empty